PDF The Obsolescence Of Man, Volume II: On The Destruction Of

PDF The Obsolescence Of Man, Volume II: On The Destruction Of


image

L'encyclopédie des nuisances a republié ce livre de 1956, jamais publié en français. "L'encyclopédie des nuisances" a bien choisi un texte qui lui correspondait car pour sûr le texte se veut corrosif, réactif, explosif. Texte alternant entre expérience (ouvrière) et dimension philosophique (discours assez unique, avec des dialogues, des phases où il retrace son expérience, puis des analyses conceptuelles). Ce double discours a pu lui être reproché et lui faire manquer un lectorat potentiel : ceux qui veulent de la philosophie pure et dure sont déçus : la réflexion tourne à l'affirmation, l'expérience prime le concept, celui-ci n'est pas décrit ; ceux qui veulent un pamphlet contre les nouvelles technologies doivent goûter de Marx, de pages de discussion sur l'idéalisme, etc.Anders s'explique de sa "manière" peu conventionnelle : il choisit l'exagération comme manière de provoquer la réflexion.Je me suis surtout attardé à la partie "Le monde comme fantôme et comme matrice – Considérations philosophiques sur la radio et la télévision" qui mêle les naïvetés (théorie du récepteur passif des informations, manque d'une analyse précise de "l'homme de masse", unité sacrée de la table familiale, présentation simpliste de l'ère du "spectacle"; etc.) aux fulgurances d'analyses que l'on retrouvera dans la médiologie, Baudrillard, ou dans les "échographies de la télévision" de Derrida et Stiegler.C'est cela qu'il faut retenir, ce rapport au monde, au temps, à l'événement, à la production de l'homme de masse :"Regarde, il n'y a vraiment plus que le lointain qui nous soit proche." « Les événements viennent à nous, nous n'allons pas à eux. » « le monde, ni présent ni absent, devient fantôme. »« 1.Quand c'est le monde qui vient à nous et non l'inverse, nous ne sommes plus « au monde », nous nous comportons comme les habitants d'un pays de cocagne qui consomment leur monde.2. Quand il vient à nous, mais seulement en tant qu'image, il est la fois présent et absent, c'est-à-dire fantomatique. 3. Quand nous le convoquons à tout moment [on/off de l'écran, ou de la radio], nous détenons une puissance divine.4. Quand le monde s'adresse à nous sans que nous puissions nous adresser à lui, nous sommes condamnés au silence, condamnés à la servitude.5. Quand il nous est seulement perceptible et que nous ne pouvons pas agir sur lui, nous sommes transformés en espions et en voyeurs. »Le texte d'Anders est une réaction à ces télécommunications permanentes et mondialisées, certes sans proposition alternative, mais adossée de manière intéressante à une réflexion outrée mais qui ne manque pas souvent de toucher juste.La version publiée en français rajoute un essai sur Beckett, et - plus connu de l'aspect du travail de Anders - une réflexion sur ce que la Bombe représente pour l'humanité survivante, dimension sous-pensée, encore aujourd'hui où les craintes de la guerre froide nous semble d'aimables frayeurs d'improbables Docteur Folamour.

L'obsolescence de l'homme, par Günther Anders - Le Libre

Thierry Simonelli Günther Anders, L'obsolescence de l'homme. Sur l'âme à l'époque de la deuxième révolution industrielle (360 pages, 25 €) Paris, Éditions de l'Encyclopédie des Nuisances, 2001[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Günther Anders dans son livre : « Die Antiquiertheit des Menschen » (L'obsolescence de l'homme) qu'il publie en 1956 , écrit à la page 122 ceci : « Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s'y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d'Hitler sont dépassées. . Peu de livres dont l'ambition est de saisir le sens de leur époque accèdent à la postérité. Le temps contredit aisément leurs hypothèses. Le ridicule peut même les tuer si, comme les ouvrages de Günther Anders (1902-1992), ils ne connaissent qu'une traduction plus que posthume. Pourtant, voilà le second tome de son ouvrage magistral (le premier, Sur l'âme à l'époque de la

L'obsolescence de l'homme / Günther Anders — BNFA

L'obsolescence de l'homme : Sur l'âme à l'époque de la deuxième révolution industrielle, 1956 a été écrit par Günther Anders qui connu comme un auteur et ont écrit beaucoup de livres intéressants avec une grande narration.. Un extrait de Günther Anders, écrivain allemand, « L'obsolescence de l'homme » , Année 1956, page 122. Mots-clés #Günther Anders #obsolescence de l'homme Précédent. Le Docteur Li-Meng Yan affirme que le virus SARS-CoV-2 est d'origine humaine Suivant. Covid-19 : Dr Laurent Toubiana, épidémiologiste et chercheur à l'Inserm ne. Journaux de l'exil et du retour / Günther Anders; traduit de l'allemand par Isabelle Kalinkowski. Éditeur : Fage éd., 2012. Le temps de la fin / Günther Anders. Éditeur : l'Herne, DL 2007. Visite dans l'Hadès: d'Auschwitz à Breslau, 1966: après "Holocauste", 1979 / Günther Anders; traduit et présenté par Christophe David . Günther Anders : l'obsolescence de l'homme et la question du nihilisme moderne. par #Philo | Pearltrees - le 30 juillet, 2016 La comparaison avec la guillotine est exagérée, même si elle évoque avec justesse l'entrée de la machine et qu'elle annonce aussi la brutalisation des guerres.

Günther ANDERS L'obsolescence de l'homme. Tome 2. Sur la

Günther ANDERS, L'obsolescence de l'homme. Tome 2. Sur la destruction de la vie à l'époque de la troisième révolution industrielle Trad. de l'allemand par Christophe David, Paris, Fario, coll. Ivrea, 2011,. Essai d'analyse de ce qu'est la modernité, les thèses de Günther Anders ont connu moins d'écho et de reconnaissance que celles de ses anciens camarades universitaires auprès de Heidegger, Hannah Arendt (La Condition de l'homme moderne, 58) et Hans Jonas (Le Principe de responsabilité, 79). On a surtout gardé de lui son engagement contre le nucléaire.. Pourquoi il faut (re)lire « L'Obsolescence de l'homme » de Günther Anders Vincent Edin Usbek et Rika 08/07/2019 L'été est une saison idéale pour ralentir, se déconnecter de l'actualité et, pour les plus téméraires d'entre nous, (re)lire des classiques. L'Obsolescence de l'homme de Günther Anders en est un. Dans ce texte magistral de 1956, le philosophe allemand…