Lutte De Jacob Avec L'ange

Lutte De Jacob Avec L'ange


image

C'est un ami critique qui, dans les années 80, fait découvrir à Jean Paul Kauffmann la « lutte de Jacob avec l'ange » d'Eugène Delacroix (1798-1863) dans la Chapelle des Saints-Anges à l'entrée de l'église Saint-Sulpice à Paris. Tout commence donc dans cet essai, qui n'est ni une exégèse de la Bible ni un traité d'esthétique ou d'histoire de l'art, par une attirance de l'auteur pour cette oeuvre se conjuguant à une curiosité ancienne pour le personnage de Jacob. Il devient vite un familier du lieu, aimanté par la force plastique de la peinture, bien décidé à déceler dans cette oeuvre, l'intention cachée du peintre (réf. à l'image dans le tapis de James ou l'invisibilité de l'évidence de Poe dans la lettre volée). Il a la certitude intime que le choix de cette iconographie biblique mettant face à face Jacob et l'ange, envoyé de Dieu, en un combat singulier n'est pas fortuit et que son roman familial a influencé le peintre. Un élément de la biographie de Delacroix lui fournit le motif : des raisons médicales auraient empêché Charles Delacroix d'être le père biologique d'Eugène. de là à ce que le fils interroge son identité par toile interposée (« la lutte » étant interprété dans ce cas précis comme symbole du fils questionnant la figure paternelle ?), c'est ce que suppose Jean Paul Kauffmann, croyant peu ordinaire s'il en fut, à qui la lecture précoce de la Bible a donné une appétence particulière pour l'interprétation et qui aurait en plus les manies d'un détective. Mais attention, celles d'un Maigret plutôt que celles d'un Sherlock, attaché à l'évidence des choses et à leur périphérie plutôt qu'à la preuve par des faits précise-il. Arpentant Saint-Sulpice en tous sens, comme pour mieux s'imprégner de l'esprit du monument que Delacroix a fréquenté pendant de si nombreuses années, il nous propose sa vision de l'architecture de l'édifice en même temps qu'une géographie très personnelle du lieu, mêlant le passé au présent dans le tourbillon de la sociologie sulpicienne des années1990 (un régal). Sa présence devient vite incontournable. Tournage d'un film, conférences, concerts, commémorations sont prétextes pour l'écrivain à se prêter au jeu de l'interview, à gloser sur l'oeuvre et sur l'artiste. L'auteur ne semble pas dupe de ses motivations réelles et se met parfois à distance pour nous livrer des réflexions d'une extrême lucidité lorsque son passé d'otage au Liban refait surface de manière inopinée. le regard ironique qu'il porte sur lui-même adoucit une certaine férocité à l'égard des contemporains. Ces pérégrinations insolites s'accompagnent d'une filature provinciale "posthume" non moins originale dans les lieux de naissance ou fréquentés par le peintre et sa famille (Dieppe, Augerville, Crozes, Champrosay et l'Argonne ), d'où surgit un portrait étonnant d'Eugène Delacroix brossé vigoureusement et sans complaisance. Après des mois passés à apprêter le mur de la chapelle -véritable combat mené contre l'humidité et la porosité- le peintre ressortira épuisé de ce chantier. Sept ans auront été nécessaires pour venir à bout de cette commande confiée par le Ministère de l'Intérieur en 1849. L'enquête de notre "Maigret" est complète et, bientôt, si l'intention cachée du peintre peut faire encore suspens, les motivations de l'écrivain se dévoilent peu à peu.Dans la chapelle mitoyenne de celle des Saints-Anges, un autre peintre contemporain de Delacroix, François-Joseph Heim, a exercé son art et retenu l'attention scrupuleuse de l'enquêteur Kauffmann. Ce n'est pas un hasard. Il a eu lui aussi son moment avec le mur, quelques années avant Delacroix. Ses oeuvres aujourd'hui obscurcies par le temps et le suif n'attirent plus le public et son auteur, jugé trop académique, n'a pas laissé un souvenir impérissable à la postérité. Dans son allégorie « La Prière pour les morts », Jacob est évoqué. Il existe à Bordeaux un autre tableau de sa composition « l'arrivée de Jacob en Mésopotamie ». « Complicité, connivence, correspondances ». Lumière et gloire d'un côté du mur, ombre et oubli de l'autre, deux artistes qui se connaissaient, un même combat de chaque côté d'un mur, c'est ce qui touche personnellement Jean Paul Kauffmann. Ce voisinage de deux artistes à Saint-Sulpice, finira par lui révéler les raisons profondes de son attraction pour « la lutte ». En contrepoint d'un Delacroix qui capte toute la lumière et irradie la force, Heim l'obscur se profile peu à peu et sort de l'ombre. Ce parallèle entre les peintres modifie la perception de l'exercice auquel se livre Jean Paul Kauffmann. La lumière appelle l'ombre, l'attrait pour ses reflets n'était qu'un détour éblouissant afin de mieux voir ce qui a disparu et ne peut s'effacer. En touches puissantes et inquiètes une sorte d'évidence s'impose lors d'un ultime voyage au musée des Beaux-Arts de Bordeaux mettant fin à ce très bel et passionnant essai en forme de quête de soi.

Lutte de Jacob avec l'ange - Signe dans la Bible

Jacob luttant avec l'Ange (détail), fresque d'Eugène Delacroix (1798-1863). Église Saint -Sulpice (Paris). La lutte de Jacob avec l'Ange est un épisode du livre de la Genèse. Cet atelier a été proposé dans le cadre de la session Le combat spirituel en catéchèse et catéchuménat.[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Etude pour Jacob luttant avec l'Ange Parmi les sujets peints par Delacroix pour la chapelle des Saints-Anges de l'église Saint-Sulpice à Paris, la Lutte de Jacob avec l'Ange est certainement l'une des compositions les plus puissantes de l'artiste. . Jacob luttant avec l'ange, Alexander Louis Leloir, 1865. Si la lutte de Jacob est souvent représentée comme un combat contre un ange, rien dans ce passage ne l'indique clairement. Rien non plus n'indique que Jacob combatte Esaü. Il lutte avec « un homme », et plus loin, avec Élohim et « les hommes ».

La lutte de Jacob avec l'ange - etoile.pro

La lutte de Jacob avec l'ange est une peinture à l'huile sur toile de Paul Baudry mesurant 260 cm sur 165 cm hors cadre (288 × 195 cm avec cadre). Elle a été réalisée en 1853 lors du séjour de l'artiste à la villa Médicis (envoi réglementaire de deuxième année).. Lutte de Jacob avec l'ange Livre de la Genèse 32, 23-32 Jacob se leva durant la nuit, il prit ses deux femmes, ses deux servantes, ses onze enfants, et passa le gué du Yabboq. Il leur fit traverser le torrent et il fit passer aussi tout ce qui lui appartenait.. La lutte de Jacob avec l'ange Prédication prononcée le 3 novembre 2002 au temple de l'Étoile à Paris par le pasteur Louis Pernot Genèse 32:25-33. La lutte de Jacob avec l'ange du Seigneur est un texte que tous les enfants des écoles bibliques doivent connaître. Il est à la fois beau et imagé, c'est un des textes à succès de notre Bible. Et pourtant, les parents auxquels leur enfant . Lutte de Jacob avec l'Ange Eugène Delacroix (1798-1863) Titre principal : Combat de Jacob avec l'Ange (français) Genre ou forme de l'œuvre : Œuvres des beaux-arts et des arts décoratifs Date : 1855 Note : Peinture conservée dans l'église Saint-Sulpice à Paris Domaines : Peinture Data 1/2 data.bnf.fr. Voir aussi À la BnF (1) Notice correspondante dans Catalogue général Sur le Web

La Lutte de Jacob avec l'Ange (Delacroix) — Wikipédia

La Lutte de Jacob avec l'Ange est une peinture murale réalisée par Eugène Delacroix dans les années 1850 et achevée en 1861, pour la chapelle des Saints-Anges à l' église Saint-Sulpice de Paris.. Voilà donc un premier acquis de cette haute lutte : Jacob est parvenu à surmonter ses sentiments ambivalents envers l'Ange pour ne plus voir en lui qu'une source de bénédiction.. Jacob lutte avec Dieu Genèse 32, 25-29 Cette nuit-là, Jacob se leva, il prit ses deux femmes, ses deux servantes, ses onze enfants, et passa le gué du Yabboq. Il leur fit passer le torrent et fit aussi passer ce qui lui appartenait.