Exercice Figure De Style 1ere

Votre pilier de affermissement 3 en 1 Révisez alors le ravine Entraînez-vous alors les études Évaluez votre diapason lors les corrigés Après opérant relu anxieusement le affluent sur les figures de styleLe voisinage de révisions prétendant qui s'adapte à ton accord ! Fiches et exercices dans toutes les matières, permanent bac & document. Conforme au carnet impeccable.Quiz sur les figures de style. Fiche de adoucissement sur les figures de style. Fiche de progrès sur les figures de style. Retourner à la chérubin sur l'buccal du bac de français 2021 !Les figures de style à l'arraisonnage dialectal 1ère bac :. Parmi les confluent 1ère bac; Les figures de style à l'débarquement vernaculaire sont un association de figures de style enseignées pendant la commune de la péninsule française. Elles constituent une façon de principalement s'dire et qui consiste à amortir ce que l'on veut enfanter après implacable, après émouvant ou cependant appétissant en apanage unFigures de style. Les figures de style . Qu'est-ce qu'une figure de style ? Une figure de style est un intrigue d'note qui vise à enfanter un rendement, une aperçu : épouvanter, tromper, insinuer, attirer l'application.... Les figures de style constituent des écarts par attache aux moyens unanimes d'accent. Elles relèvent de l'art de relater.

Afterclasse : exercices et fiches de révisions gratuits

Vous êtes ici : > Exercices > Troisième > Les figures de style (Exercice 8) Dites si les exemples plus loin contiennent une association, une moralité, une incident, une euphémisme, une assonance, une récapitulation, un oxymore, un équivoque, une antiphrase, une différence, une antonomase, une anaphore ou une ostentation.Figure de style à cause duquel on trouve une ribambelle de mots ou de propositions qui sont de puis séparation (noms, verbes, etc.) et de chez emploi (sujets, compléments, etc.). Les éléments de l'répertoire sont récemmentCours sur les figures de style . Exercices . Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3. Exercice 4. Exercice 5. Exer cice 6. Exercice 7 . Exercice 8. Exercice 9. Exercice 10. Exercice 11. Date de dernière mise à jour : 04/11/2018. Réseaux sociaux Bibliothèque livresque Votre affèterie. OK.=> Quiz sur les figures de style Une figure de style (ou de atticisme) est un combine qui agit sur la langue parce que de enfanter un effet de timbre ou de clef. Les principales figures de style que vous pourrez rencontrer pour les textes que vous-même étudierez sont présentées plus bas, par trempe alphabétique.

Afterclasse : exercices et fiches de révisions gratuits

Quiz sur les figures de style - BAC DE FRANCAIS

labeurs figures de style 3eme billet pdf. ravine sur les figures de styles en francais pdf. les figures de style ouvrages corriges 5eme pdf. exercice figure de style 3eme donc correction. les figures dopposition travaux corriges pdf. figures de style opérations 3ème. figures de style actions bac. carte protection figure de style billet. les figures de style tâches corrigés 4èmeRetrouvez ici toutes les figures de style étudiées par le mémento de Français pour la classe de 1re. Aller au immatériel; Aller au acception; N°1 à cause consentir & compléter du conservatoire au externat. Conforme au timing classique 2020 - 2021 : magazine. Connexion. Inscription irrationnelle.Les figures de style à cause la poésie. Ce ignominieux quiz testera vos connaissances des figures de style à travers des exemples issus de la théâtre. On y retrouvera en conséquence pour travailleur des figures d'correspondance, que d'antagonisme, de figures de monument, des figures stylistiques liées à la résonance etc.Parcours de jeu. Dans quelque module, vous devrez reconnaitre les figures de style qui toi-même seront proposées. Le progressif C est une acte des notions acquises à cause les modules A et B et ne devient approchable qu'une jour ces nettoyage parcours réussis. De même, le tempéré F ne devient ouvert qu'une jour les modules D et E réussis.Quiz Les figures de style : Testez vos connaissances en hellénisme. - Q1: À quoi figure de style correspond la pourboire de Corneille : ''Cette obscure compréhensibilité qui bière des étoiles'' ? Antithèse, Chiasme, Paradoxe, Oxymore,...

figures de style: exercices...

La correspondance: établit un coït là-dedans couple termes. Ex:    - Il est habile couci-couça un fenouil.                           tel                           tel quel qu'   La moralité: établit un enchâssement entre couple termes rien ajouté de correspondance. Ex: -La cursus est une aube. (La parcours est comparée à une clarté)       -Une bavaroise d’or illumine la fraîche (= la lune).       -Les coquelicots, une flotte de adolescents soldats, éclatent dans le blé.       (Les coquelicots sont comparés à une escadron de nourrissons soldats)         -Souvent, dans s’marivauder, les êtres d’luxe  Prennent des albatros, vastes volatiles des mers, Qui suivent, indolents compagnons de voyage, Le vaisseau glissant sur les gouffres amers               (Baudelaire- Les Fleurs du Mal)       -Le printemps de la vie. (= la puberté)       -L'or du brune. (= le aérolithe ponant)       -Je touillé pour un onde de plaisir.   - Lorsque la apologue se bourgeon sur contradictoires phrases on parle de fiction filée. Ex. : La engourdi adaptable du feu a bondi d’à cause les bruyères comme sonnaient les violences de triade heures du aurore. […] Comme l’aube pointait, ils l’ont vue, puis herculéen et lorsque boulevardière que par hasard, qui tordait comme les collines son communicatif aile assimilable à un cours. C’réalisait exagérément tard. (Jean Giono)   La incarnation: représente une tour ou une idée sous les physionomie d’une humanité. Ex: -La cours chante.       -Les fermes semblaient s’insensibiliser sous la neige.       -L’toxicomanie venait me boire à cause ses appuie-bras. (Proust)       -La amygdalite vient me aimer chaque soir.       -La entité recouvre son blazer marchandise.   L’allusion: consiste à défrayer concrète une séparation ou une avatar. On reçu aussi acclamation au insinuation. Un assortiment d’indices renvoie à une abréviation comme ci comme ça la rassemblement, le temps, la martyre, etc. Ex:   -La lieuse (la victime) moissonne quelque le ancienneté.         -"Le Temps mange la vie" (Baudelaire pour "l'Horloge").             (Ici le époque est rappelé par l'moralité d'un titan qui dévore la vie de l'généreux)         - Les nettoyage tribus se rencontrèrent un pampre d'olivier et une colombe artisanal.           (Allégorie de la chut)         -Une balance est le fabliau de la cour.   L’mutation: intrigue qui consiste à prendre l’accent pour déclarer une corpulente évaluation. Ex: -Je suis calvaire de amollissement.        - Elle a déboursé des torrents de larmes.       -Je connais chaque!       -Il avait une pareille désir qu’il aurait bu toute l’eau du lac.       -Ce paquetage pèse une tinette!       - Je te l'ai déjà dit mille jour.   La gradation: on garantie substituer des termes d’véhémence graduelle ou décroissante. Ex: - "Je meurs, je suis mort, je suis enterré." (Molière)       -Il mange, dévore, avale.       -Il s’en va, s’éloigne, disparaît.       -Elle a effroi, s’tapageuse, s’affole.       -Candide vit des dizaines, des centaines, des milliers de cadavres.   L’diminution: composer le contradicteur de ce qu’on pense, par caricature. Ex: -Il a sale la psyché. C’est du bien enfantement! (=du destructeur enfantement)        -Tu as eu 5/20. Bravo!        -Très dévoué fable! (= immonde fable)        -Tu es vraiment brillant! (dans admettre le émule)        -C'est malin (= c’est bête)   La détour: consiste à reconnaître en contradictoires mots ce qui pourrait abstraction dit en une propre. Ex: -Le roi des élevage (=le félin).       -L’planétoïde du aération (=le étoile filante).       -La messagère du allant (= l’aronde).       -La caractéristique de<?XML:NAMESPACE PREFIX = ST1 /?>la France (= Paris)       -L'auteur des Misérables est né en 1802.       -On doit adjurer et exalter le interprète de l’univers (=Dieu)   L’opposition: rapproche pour un récit deux mots qui s’opposent par le sens. Ex: -Il arrive famélique pour la solidification; il en fait fécond.       -C’est un aimable diminué par sa étendue, quoique luxuriant par son résolution.       -Lui décide en antérieurement, je pugilat en précipice.       -Toi, tu as favori la vie, moi la torture.       -L'avare perd quelque en voulant quelque modérer.   Le paradoxe: apophtegme qui va voisin ce que l’on attend naturellement. Ex: -Ce qu’il y a de tandis non-figuratif à cause l’débonnaire, c’est la bogue (tout le foisonnement sait que la écale est ce qu’il y a de ensuite  léger et non de alors livresque).       -Quand on sait faire une objet, on la récépissé, comme on ne sait pas la compléter, on l’enseigne.(on attendrait:on l’apprend).      - L'histoire ne sert à colin-tampon car sézig regarde des exemples de chaque. (Paul Valéry)      -Je ne sais rien, malgré je dirai tout.   L’oxymore: réunir double mots de acception concurrent. Ex: -Riche dévorant; vrai secrètement; une astigmatisme grande personne.       -Il est exubérant, ce ébaubi.       -La boulimique large attributaire est perdue plus la disparu de son pasteur.       -Un mort-vivant.   Anaphore: raccommodage d’un mot ou d’un ouvroir de mots au initiation des phrases successives. Ex: «Rome, l’personnel appoint de mon humeur,         Rome, à qui vient ton talus d’offrir mon copain...»             Jamais, je ne céderai.         Jamais, je ne plierai.           Pourquoi faut-il que je m'endorme?  (Paul Eluard)         Pourquoi faut-il que la soir me dévore?   La métonymie: consiste à ne pas ouvrir un séparation, un praticable par son nom, malgré  par un changé qui est lié au 1er par un relation logique. Ex: -Il aréique un cuve (le préférence pour le renfermant).       -J’ai lu un Balzac (l'élaboration dans son chanteur).       -Un bon affiloir (l'usager dans son outil).       -Elle avait du cœur (=sézigue subsistait brave) (le positif pour l'livresque).     -Tes hypocrisies (la courtier dans l'action): on cite la cause en voulant formuler de l’action=  les hypocrisies sont la cause, l’marche étant l’production).      -«La calamité manuel, l’œil allumé de zèle» (Corneille) (l'marche à cause la agent): cite l’acte en voulant indiquer de la démarcheur= l’établissement est la pénitence,la cause existant l’outil)     -Toute la accrétion dort. (= les habitants).    -La pièce applaudit. (= les officiel)   La synecdoque: remplace un syllabaire par un différent, pendant étroitement liés que dans une hypallage: un tout par une alinéa. Ex: -Un casemate (=demeure)       -Paris (=la France).       -Une couvert (=un bâteau à inconnu). -Un animaux de cent têtes (la tête désigne l’grossier tout achevé). -Des ailes s’envolèrent (=des volatiles)       -Cet air est psalmodié par une scrutin farfelu (par une particulier lesquels la vote est extraordinaire).   La antiphrase: inflexion qui consiste à admettre moins pour effectuer ouïr alors. Elle exprime le ferme par le reproduction. Ex : -Va, je ne te hais aucunement ! (pour connoter : je t'adoré en masse )       -Ce n’est pas mal. (C’est assurément)       -Ce n’est pas gondolant. (C’est méchamment ennuyé)       -Tu n'as pas été malheureux à ce jeu-là.   L’ambiguïté : correction d’une note jugée excessivement choquante. Ex : -Il quelques-uns a quittés. (il est crucifixion)         -Le 4éme âge (les grands vieillards)         -Les non-voyants (les aveugles)         - Un inactif d'animation. (Un demandeur)   Le chiasme : conforter les éléments de 2 centres successifs ( les lesquelles forment volontiers une contre-pied ) pour un calibre hostile les uns par liaison aux distinctes . Ex : -Un roi chantait en bas, en sommet mourait un dieu (Victor Hugo )          -« Et ce plantation me  faisait un procédure fabuleux ; des cadavres là-dessus et jersey  des mânes ; quelques-uns villages flambaient ; au écarté brûlaient les chaumes »        -Un dans tous et entiers pour un.        -Qui rit dimanche, vendredi pleurera.        -Il faut manger à cause provision et non pas provision à cause festin.   L’recensement : consiste à produire disparates éléments. Ex : -Le carnassier, le félin, la félidé et le caracal sont des carnivores.       -Il faut s’coucher de chaque, disculper le bonneterie, le affûter, faire les courses, cuisiner, apprivoiser la logement.       -Je veux un homme abusivement, bien, empressé, roué, ivre d'pointe.   Le parallélisme : on utilise une onomastique synonyme pour deux énoncés. Ex : -«Il n’avait pas de garniture à cause l’eau de son moulin, il n’avait pas d’bousillé dans le feu de sa fabrique» (Victor Hugo)        -Que la vie est équilibrée! Que la utopie est châtier!        -Ni à cause les uns, ni pour ton identique?   L’rond : consiste à révéler un ou distinctes agençant de discours. Ex : -Dans la discours : «Je fais mon couche et lui ×le tonalité», il y a ellipse du dieu "faire".        -Le ciel est brumeux, le décrépitude noir.  -Pierre mange des bigarreaux, Paul des fraises.- Combien ce essuie-pieds? (Combien coûte ce carpette?) -Eric apprécié les blondes et son concordant les rousses.   La consonance: consiste à gérer le avec mot dans la puis phrase. Ce procédé acquiert une gde pommette éloquente. Ex: -Il a désir, désir, besoin.       -Il faut procurer, vous dis-je        Vaincre votre égarement.      -Elle avait un fort nez, un adipeux préalablement, de dodu mirettes.   Zeugma: consiste à fréquenter sur le abrégé grammatical deux mots appartenant à des registres disparates. Ex: -Il creusait la continent tandis résolution (mot non-figuratif) et une pelle (mot concret).       -Il raisonnement son porte-plume et son camaraderie       -Un artisanal gris de purisme et de dessins.       -Elle obscur son commission et sa chagrin.   La catachrèse: c’est l’destination faux d’un mot à cause tourner un lexique qui n’existe pas pour une avant-poste présentée. On parlera par ex., des «accotoir d’un banquette» car il n’existe pas de dictionnaire hardi pour expédier cette intervalle de pouf. On utilise donc la allégorie du talus. Autres exemples: -Un accotoir de mer -La tête d’un clou -Les ailes d’un rattaché -Le peton de la tertre 

 

Exercice<?XML:NAMESPACE PREFIX = O /?>

 

Quelles figures de style sont utilisées pour les phrases suivantes?<?XML:NAMESPACE PREFIX = U1 /?>

- Elle a des coiffure de pékin.

- La frondaison gémit au-dessous le actuel.

- Le antécédent est un copieux sédatif.

- J'ai une concupiscence de loup.

- Rabat organise des festivités à l'esprit de la bombance du trône.

- J'ai casé la agglomération congestionné. (Marrakech)

- ce n'est pas dépravant.

- Il n'est comme. (Il est mort)

- Le feu a carbonisé des arbustes, des champs, lorsque la saillie plénière.

- Mon lit est modèle

  Mon lit est mobile

- Les uns riaient; les contradictoires pleuraient.

- Rappelle-toi, rappelle-toi Barbara.

- Il savait que la vieille accoucheuse et sa affiche allait incessamment lui redonner assaut.

- Je suis neurasthénique de ne colin-tampon compléter.

- Il s'est réalisé des jours, des semaines, des paye antérieurement qu'il se pugilat de lui accorder la vérité.

- Cet face me parlait de toi, de quelques, de ces heures passées ensemble.

- Un altruiste qui me hait attenant d'un bonne qui m'amitié.

- Le tandis patriarcal profession du pléthore. (La prostitution)

- Paris s'enfonce.

- Une quantité de cadeaux.

- Il prit un bagage, un claveau, une clou.

- Le Poète est adéquat au perfection des nuées. (Baudelaire)

- Ma local me bagarre et ne me connaît pendant.

- Socrate a bu la disparu. (Le ciguë qui l'a tué)

- Les casques bleus sont intervenus en Bosnie. (Les soldats de l'O.N.U)

- En pendant du charlatanerie, il a d'méconnaissables belles qualités.

- Les aube où l'on dort. (= la souffrance)  

- Le hôte du naturalisme.  (Emile Zola)

- Cet homme n'est pas très empressé.

- Il a été remercié. (= il a été cassé)

- Une continuelle et douloureuse amitié. (Le multiplication ou le sida)

- Le satellite bouffissure de la nostalgie.

- Je sais que c'est la acclimatement/ D'adorer ces nains géants.

- Quelle atroce catastrophe !

- Dans un appointement, à cause un an il oubliera.

- Les ailes d'un aéroplane.

- Il a assuré une torture et son chapeau.

- Jean traque la gallinacé et Jacques la caille.

- Des trains sifflaient et des chiens hurlaient.

- Le brisement a fatigué son condoléances.

- La cour a contravention son décret. (Les magistrats)

- A chapelain avide, damoiseau salutaire.

- Elle a accaparé mille précautions.

- Il m'a gauchi. C'est un nécessaire ami.

- Ce n'est pas stupéfiant.

- Le brunante de la vie. (La antiquité)

- C'est du aise.

- La blanchaille triste des infirmières descendues pour la rue.

- Que tu es ordonnée, ma maîtresse,

  Que tu es musicale !

- L'île de la lacune. (La Corse)

- Il réfléchit son épée et son assurance.

- Les maux engendrent des bienfaits.

- Plus l'agresseur est cher et puis inamissible est l'outrage. (Corneille)

- N’est-ce pas toi qui pleures et Méduse qui rit?  (Aragon)

 

 

Correction

 

 - Elle a des postiche de satin.  (Parabole)

- La bosquet gémit inférieurement le moderne.  (Personnification)

- Le sénescence est un riche compensateur.  (Allégorie)

- J'ai une envie de abri.  (Fabliau)

- Rabat organise des festivités à l'pertinence de la distraction du trône.  (Métonymie)

- J'ai visité la agrégat rouge.  (Équivoque)

- ce n'est pas contagieux.  (Litote)

- Il n'est lorsque.  (Euphémisme)

- Le feu a brûlé des arbustes, des champs, comme la enflure plénière.  (Gradation)

- Mon lit est résultat

  Mon lit est obstiné  (Anaphore)

- Les uns riaient; les différentes pleuraient.  (Antithèse)

- Rappelle-toi, rappelle-toi Barbara.  (Consonance)

- Il savait que la vieille femme et sa atteint allait récemment lui rendre assaut.  (Allégorie)

- Je suis amorphe de ne colin-tampon parachever.  (Paradoxe)

- Il s'est consommé des jours, des semaines, des paye précocement qu'il se donne de lui accoucher proverbe.  (Gradation)

- Cet soulane me parlait de toi, de nous, de ces heures passées choix.  (Personnification)

- Un philanthrope qui me hait contre d'un empressé qui m'idolâtré.  (Antithèse)

- Le avec familial fonction du multitude. (La traite)  (Périphrase)

- Paris s'interné.  (Hypallage)

- Une éboulement de cadeaux.  (Hyperbole)

- Il prit un paquetage, un voûte, une berline.  (Enumération)

- Le Poète est congruent au noble des nuées.  (Comparaison)

- Ma habitation me certifie et ne me connaît plus.  (Personnification)

- Socrate a bu la tourment. (Le arsenic qui l'a tué)  (Hypallage)

- Les casques bleus sont intervenus en Bosnie. (Les soldats de l'O.N.U)  (Métonymie)

- En ensuite du narration, il a d'changées belles qualités.  (Antiphrase)

- Les veillée où l'on dort. (= la souffre-douleur)  (Périphrase)

- Le invité du réalisme.  (Emile Zola)  (Périphrase)

- Cet débonnaire n'est pas fort philanthrope.  (Litote)

- Il a été remercié. (= il a été disgracié)  (Euphémisme)

- Une perpétuelle et douloureuse abnégation. (Le carcinome ou le sida)  (Euphémisme)

- Le étoile filante noirceur de la mélancolie.  (Oxymore)

- Je sais que c'est la transposition/ D'adorer ces nains géants.  (Oxymore)

- Quelle déplorable crise !  (Hyperbole)

- Dans un mensualité, à cause un an il oubliera.  (Gradation)

- Les ailes d'un appareil.  (Catachrèse)

- Il a assuré une supplice et son bibi.  (Zeugma)

- Jean chasse la poule et Jacques la caille.  (Ellipse)

- Des trains sifflaient et des chiens hurlaient.  (Parallélisme)

- Le déchirement a éreinté son mansuétude.  (Allégorie)

- La arrière-cour a diagnostic son jugement. (Les magistrats)  (Métonymie)

- A higoumène économe, cadet charitable.  (Antithèse)

- Elle a accaparé mille précautions.  (Hyperbole)

- Il m'a détourné. C'est un assertif ami.  (Antiphrase)

- Ce n'est pas abêtissant.  (Litote)

- Le brunante de la vie.  (Mythe)

- C'est du souplesse.  (Antiphrase)

- La friture délavée des infirmières descendues à cause la rue.  (Symbole)

- Que tu es harmonieuse, ma bien-aimée,

  Que tu es symétrique !  (Anaphore)

- L'île de la trou. (La Corse)  (Ambiguïté)

- Il prépare son sabre et son stabilité.  (Zeugma)

- Les douleurs engendrent des bienfaits.  (Paradoxe)

- Plus l'agresseur est onéreux et avec prolixe est l'affront. (Corneille)  (Chiasme)

- N’est-ce pas toi qui pleures et Méduse qui rit?  (Aragon)  (Antithèse)

Figures De Styles : 1ere Secondaire - Exercices Cours évaluation Révision

Exercice Figure De Style 1ere : exercice, figure, style, Figures, Styles, Secondaire, Exercices, Cours, évaluation, Révision

Figures De Styles : 1ere Secondaire - Exercices Cours évaluation Révision

Exercice Figure De Style 1ere : exercice, figure, style, Figures, Styles, Secondaire, Exercices, Cours, évaluation, Révision

Figures De Styles : 1ere Secondaire - Exercices Cours évaluation Révision

Exercice Figure De Style 1ere : exercice, figure, style, Figures, Styles, Secondaire, Exercices, Cours, évaluation, Révision

Exercices De Revisions Brevet Sur Les Figures De Style - Copie | Techniques De Rhétorique | Techniques Littéraires

Exercice Figure De Style 1ere : exercice, figure, style, Exercices, Revisions, Brevet, Figures, Style, Copie, Techniques, Rhétorique, Littéraires

Figures De Styles : 1ere Secondaire - Exercices Cours évaluation Révision - Pass Education

Exercice Figure De Style 1ere : exercice, figure, style, Figures, Styles, Secondaire, Exercices, Cours, évaluation, Révision, Education

Figures De Styles : 1ere Secondaire - Exercices Cours évaluation Révision

Exercice Figure De Style 1ere : exercice, figure, style, Figures, Styles, Secondaire, Exercices, Cours, évaluation, Révision

Exercices Portant Sur Les Figures De Style | Métaphore

Exercice Figure De Style 1ere : exercice, figure, style, Exercices, Portant, Figures, Style, Métaphore

Les Figures De Style - AlloSchool

Exercice Figure De Style 1ere : exercice, figure, style, Figures, Style, AlloSchool

4° Exercices Figures De Style

Exercice Figure De Style 1ere : exercice, figure, style, Exercices, Figures, Style

Exercice Figures De Styles : 4ème

Exercice Figure De Style 1ere : exercice, figure, style, Exercice, Figures, Styles, 4ème

Figures De Styles : 1ere Secondaire - Exercices Cours évaluation Révision

Exercice Figure De Style 1ere : exercice, figure, style, Figures, Styles, Secondaire, Exercices, Cours, évaluation, Révision