Suzanne Simonin, La Religieuse De Diderot

Suzanne Simonin, La Religieuse De Diderot


image

Diderot, c'est pour moi l'écrivain aventurier, l'écrivain de la liberté pure, toujours en mouvement, toujours vif et brillant. Il joue dans l'écriture avec une liberté admirable, toujours rempli de surprises, il aborde tout avec la même légèreté triomphante.Il va de soi qu'un individu de ce type est très difficile à saisir car sa liberté l'entraîne toujours à explorer de nouvelles possibilités d'existences. Il a ainsi la réputation d'avoir été un matérialiste athée alors qu'il me paraît généralement plutôt comme un déiste préromantique à la Rousseau et qu'il se montre ici comme un authentique chrétien anti-clérical dans un écrit dont le bouillant Martin Luther lui-même se serait probablement délecté. L'institution clérical est en effet exposée d'une manière très réaliste par Diderot dans La religieuse sans que la foi chrétienne authentique y soit attaquée d'aucune manière, bien au contraire. Tout le roman tient dans cette phrase : « Ah! Monsieur, si vous avez des enfants, apprenez par mon sort celui que vous leur préparez, si vous souffrez qu'ils entrent en religion sans les marques de la vocation la plus forte et la plus décidée. »(91) Du début à la fin du roman, l'institution cherchera à s'imposer à la petite fille qui deviendra malgré elle soeur Sainte-Suzanne et cette dernière résistera irréductiblement, car elle a besoin d'exister librement. Elle résistera, bien que son coeur appartienne véritablement au Dieu chrétien avec qui elle a une relation personnelle. C'est même dans les vérités de cette religion qu'elle trouvera le courage et les raisons de résister à l'institution :« Ce fut alors que je sentis la supériorité de la religion chrétienne sur toutes les religions du monde; quelle profonde sagesse il y avait dans ce que l'aveugle philosophie appelle la folie de la croix. ... Je voyais l'innocent, le flanc percé, le front couronné d'épines, les mains et les pieds percés de clous, et expirant dans les souffrances; et je me disais : « Voilà mon Dieu, et j'ose me plaindre!... » Je m'attachai à cette idée, et je sentis la consolation renaître dans mon coeur ».(99)Sur le plan de l'écriture, j'ai beaucoup aimé le fait que Diderot fasse écrire ce roman par la religieuse elle-même, et qu'il la fasse interpeller fréquemment son lecteur, « vous l'avouerai-je, monsieur? », « dont vous jugerez, monsieur, comme il vous plaira », « sauf votre meilleur avis », etc. Cela donne une tournure militante au roman. Il est vraiment dommage que Diderot se mette à lui faire apostropher une personne précise à partir du milieu du roman (« Vous fûtes de ce nombre »(93)). Évidemment, il s'agit d'une histoire vraie arrivée dans le cercle de ses amis, mais il aurait pu donner une portée universelle à cette histoire particulière si il avait simplement su tenir le cap qu'il a si bien tenu dans la première partie du roman.Il arrive aussi assez souvent qu'en cours de récit, la simplicité de ton de la religieuse laisse place à un discours d'une précision philosophique qui ne colle absolument pas au personnage. Et comme la religieuse est elle-même narratrice, il n'est pas possible à Diderot d'intercaler un « dit-elle à en termes plus simples » ou un « voilà, en résumé, ce qu'elle fit comprendre à sa supérieure » pour bien faire passer ces incongruités d'expression.Le roman comporte donc quelques défauts, mais ces défauts peuvent être pardonnés si on considère qu'ils n'existeraient pas si l'excellence du reste ne les ferait pas remarquer. Et, peut-on exiger de la liberté pure qu'elle se conforme totalement à la position qu'elle s'amuse à prendre?

Suzanne Simonin, La Religieuse De Denis Diderot [1966

La Religieuse est un film réalisé par Jacques Rivette avec Anna Karina, Liselotte Pulver. Synopsis : Au XVIIIe siècle, Suzanne Simonin est cloîtrée contre son gré dans un couvent. Elle[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. La Religieuse Suzanne Simonin - Fiches de lecture gratuites sure les titres de littérature les plus étudiés dans les collèges, lycées et universités d'aujourd'hui La Religieuse Suzanne Simonin Etudier - Le site des dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC . Diderot, La Religieuse : résumé La Religieuse est un roman-mémoire de Diderot, écrit à la première personne du singulier. Marie-Suzanne Simonin est une jeune femme qui s'adresse, en résumant son passé, à M. le marquis de Croismare afin qu'il la soutienne

La religiosa - Suzanne Simonin, la religieuse de Diderot

Suzanne Simonin, la religieuse de Diderot Film de Jacques Rivettes avec Anna Karina, Liselotte Pulver, Micheline Presle, Francine Bergé, Francisco Rabal. France, 1967, couleurs, 130 minutes. L'histoire : Suzanne Simonin ne se sent aucune vocation et, au cours d'une profession de foi. Un certain regard; Cin Die Nonne (der Originaltitel lautete im Franz. ALAIN FOURNIER dit (1947-2004) . 09 avril 2012 La Religieuse (Denis Diderot) La Religieuse (Denis Diderot) Rares sont les romans que l'on relit. Suzanne is shocked when her bourgeois family sends her to a convent.. En el siglo XVIII Suzanne Simonin -Anna Karina- es obligada por su familia a entrar en el convento de Longchamp, donde la superiora De Moni -Micheline Presle- la convence para que tome los hábitos, pero a la muerte de ésta debe soportar la férrea disciplina de la Madre Sainte-Christine -Francine Bergé- y su afirmación de que está endemoniada. . 1 La Religieuse relate l'histoire d'une jeune fille qui s'est échappée du couvent et qui écrit au marquis de Croismare pour solliciter son aide et sa protection. Contrainte à embrasser l'état religieux pour effacer les traces d'une faute qui n'est pour autant pas la sienne, Suzanne Simonin, l'héroïne de La Religieuse, peint, avec précision, le tableau de sa vie dans les

Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot — Wikipédia

Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot, parfois appelé La Religieuse, est un film de Jacques Rivette, adapté du roman La Religieuse de Diderot et sorti en 1967 Synopsis. Au XVIII e siècle, Suzanne Simonin, née de père inconnu, est cloîtrée contre son gré par ses parents. Fiche de lecture La Religieuse de Diderot Présentation des personnages : Suzanne Simonin : Suzanne est une jeune femme de dix neuf ans . Elle est juste et indulgente, elle pardonne à tout le monde, même à ses ennemis. La seule description physique que l'on a d'elle dans le livre est faite par elle dit d'elle qu'elle a de longs. Censuré à sa sortie, étiqueté comme "scandaleux", le film de Jacques Rivette Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot, sorti en 1967, avec Anna Karina, ne remet pas en cause de la foi, ni de la religion.Il interroge la justification de la vie au couvent. Une critique des institutions religieuses et de l'extrémisme religieux, plus que la religion elle-même.